IN COVER

10 mai 2011

10 Mai 2011 - La conférence de presse du PCOT/MPD




J'ai pu assister ce matin à la conférence de presse du Parti Communiste des Ouvriers de Tunisie [PCOT]  et du Mouvement des Patriotes Démocrates MPD qui s'est tenue aujourd'hui à Tunis et qui fait suite à l'interview donnée par le Premier Ministre Mr B. Caïd Essebsi dimanche soir, au cours de laquelle il a attribué les violences perpétrées dans les rues de la Capitale à certains partis politiques... 
Les sous-entendus du PM ont été interprétés par la majorité notamment par les utilisateurs des réseaux sociaux et ceci dès la fin de l'interview et les partis désignés par le PM serait le PCOT et le MPD qui ont ouvertement souhaité le report de la date des élections de l'assemblée constituante initialement prévue pour le 24 Juillet ..

Les deux partis en question ont multiplié les interventions dans les média audio-visuels et ont fini par organiser une conférence de presse afin de clarifier leur position et répondre aux sous-entendus du PM alors voici ce que j'ai retenu : 

1. En se qui concerne le report des élections, les deux partis se disent prêts pour la date du 24 juillet de toutes les manières, même s'ils ont déjà expliqué leurs arguments pour reporter!! Aujourd'hui, et puisque le gouvernement par intérim n'écarte pas la possibilité d'un report les deux partis refusent catégoriquement qu'une telle éventualité ne leur soit attribuée ... 

2. Le porte parole du PCOT Mr Hamma HAMMEMI a réitéré son invitation au PM pour un débat télévisé en direct et en présence de journalistes .. à défaut, une entrevue avec le Ministre de l'Intérieur afin de clarifier les choses vis à vis de l'opinion publique serait envisagée..

3. Mr Chokri  BELAÏD porte parole du MPD s'est indigné du temps consacré par le gouvernement à l'article 15 du code électoral, sur l'inéligibilité des RCDistes alors qu'en 15 jours seulement la haute instance a terminé la rédaction de 72 articles.. il en a conclu que c'est plutôt le gouvernement actuel qui cherche à reporter les élections afin d'empêcher toute possibilité de formation d'une assemblé constituante qui répondrait aux aspirations de la révolution..

4. Mr Hamma HAMMEMI et en privé s'est dit ouvert à toute proposition d'un pacte national avec les autres partis à l'instar du Front du 14 Janvier ... toutefois, selon ses dires, certains partis demeurent réticents face à une telle proposition et préfèrent s'allier au gouvernement..

Enfin, ce qui m'a le plus marquée c'est la réactivité des deux partis face aux accusations mais en même temps les journalistes présents et le niveau des questions qui ont été posées (.. et qui rappellent celles posées au PM dimanche dernier) me laissent perplexe ... 




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire