IN COVER

03 octobre 2012

Tunisian indecency

In Tunisia, a girl was raped by police officers then accused by her rapers of indecency! The victim was questioned yesterday by a magistrate in Tunis and hundreds of Tunisians have taken the street in front of the courthouse to support her. 


Meanwhile, unfortunately,  thousands of other Tunisians have been writing dirty and indecent comments on the social medias about the victim pretending (just like the Interior Ministry spokesman said in a press conference)  that the girl and her fiancé were in an "immoral position" when the police officers discovered their car in the middle of the night.. but does this justify to rape her!? that's just outrageous actually!!!!

Some people were pretending that her "fiancé" was just her "boyfriend".. but who cares!? she's been raped? she's suffering physically and psychologically and needs help not critiques!!


The raped Tunisian girl, her face hidden by a veil, as she leaves the central Tunis courthouse. 
Photo / AP


Did these people forget that police corps was the strongest machine of Ben Ali's Dictatorship!? Did they forget that few days ago a man was tortured to death in a police station!? Did they forget that we are experiencing a security crisis so police officers should take us out of such an uncomfortable situation instead of raping girls, torturing people or specifying if the one of us is in "immoral position" or not!  


13 commentaires:

  1. a sexual revolution would be the answer ?

    RépondreSupprimer
  2. This affair has nothing to do with sexual liberty, veils, decency ... it's a rape affair by police officers and nothing else..
    I condemn the slogans shouted by some protesters yesterday such as "ni voilées, ni violées" this has nothing to do with this case and it will make the victim lose the sympathy of most people

    RépondreSupprimer
  3. En fait, je parle de révolution sexuelle pour sortir du cadre d'une affaire judiciaire.
    Car ce viol, aussi abject soit-il, n'est pas le quotidien de toutes les tunisiennes.
    Les insultes,le harcèlement, les remarques désobligeantes et les "7okni wen7okkek" dans le bus le sont par contre.

    RépondreSupprimer
  4. Tu proposes peut-être de changer ou supprimer cette loi d'atteinte à la pudeur!?
    A part le viol dans cette affaire il faut souligner les abus de la police tunsienne, non? et aussi les déboires de la justice by the way car normalement cette fille victime de viol ne peut pas être poursuivi et accusée par ses violeurs si la justice était "juste"..

    RépondreSupprimer
  5. Oui, cette loi n'a pas lieu d’être ...
    Après, les abus de la police, on se les trainera encore une génération.
    En espagne, les méthodes de l'ère Franco étaient encore en oeuvre jusqu'aux 90's.
    Pour le dernier point, aucune idée, seuls des juristes peuvent le dire.
    Par contre, la justice doit prononcer le droit ( al9anoun) et non l'équité (alinsaf)

    RépondreSupprimer
  6. et bien si cette loi n'a pas lieu d'être ce n'est justement pas le moment de le dire ;) femtallé!!

    Pour les abus de la police : l'Espagne a connu une transition démocratique en qq sorte ce qui n'est pas le cas chez nous.. j'ai l'impression que le temps a été figé depuis le 14 Janvier et que la dictature est en train de reprendre vie petit à petit! pire de l'Espagne post-Franco donc!

    RépondreSupprimer
  7. je vois ça de loin, mais j'ai l'impression que ce qui menace la tunisie n'est pas tant la dictature que l'incompétence des gens en place.

    RépondreSupprimer
  8. J'avais compris cette idée dès tes premiers commentaires dont je me souviens bien ;)

    RépondreSupprimer
  9. Comme quoi, j'ai le mérite de la cohérence :p

    RépondreSupprimer
  10. Mon très cher et fidèle lecteur :) ne m'en veux pas je passe par des moments difficiles mais je reviendrai.. je suis une battante ;)

    RépondreSupprimer
  11. J'en doute pas!!
    Can't wait to read from you

    RépondreSupprimer